Le rapport GIEC - Acte 3

Comment atténuer le changement climatique ?

Sacrée question !

Le GIEC y répond dans le 3e, et dernier, volet de son 6e rapport publié le 4 avril dernier.


Réchauffement climatique : un état des lieux pas très réjouissant…

L’objectif défini lors des Accords de Paris est de limiter le réchauffement climatique à +1,5°C d’ici la fin du siècle.

Pourtant, les politiques en vigueur actuellement nous mènent vers les +3,2°C…

C’est trop, beaucoup trop !


… mais il n’est pas encore trop tard.

Limiter le réchauffement climatique à +1,5°C c’est encore possible.

Et de nombreuses solutions présenteraient même des avantages économiques et sociaux !


C’est encore possible mais le temps presse.

Nous avons jusqu’à 2025 pour inverser la courbe des émissions de gaz à effet de serre.

Et jusqu’à 2030 pour les réduire de moitié.


Concrètement, on fait comment ?

Pour limiter le réchauffement climatique à +1,5°C, les 270 scientifiques du GIEC donnent des pistes de solutions.


L’énergie

Vous l’avez compris, il ne nous reste que quelques années pour inverser la tendance.

Pour cela, il est essentiel de :

  • Renforcer l’efficacité énergétique

  • Réduire la demande d’énergie

  • Transformer le mix énergétique


Le GIEC préconise de développer les énergies solaire et éolienne, bien plus efficaces pour réduire les émissions de gaz à effet de serre que la biomasse, l’hydroélectrique, la géothermie ou le nucléaire.


Parallèlement, nous devons réduire drastiquement nos consommations de charbon, pétrole et gaz (respectivement de 100%, 60% et 70%).


La nature

Les écosystèmes naturels ont un potentiel énorme d’absorption du C02.

Ce sont de super alliés dans la lutte contre le réchauffement climatique !

A condition de les protéger et de les restaurer.


La sobriété

Pour réduire de moitié nos émissions de gaz à effet de serre, il faudra nécessairement changer nos modes de vie.

Et oui, pas de miracle.

Dans nos vies quotidiennes, le plus important est d’adopter des habitudes « bas carbone » :

  • Eviter la voiture et l’avion

  • Privilégier le train et les transports en commun

  • Diminuer la viande

  • Choisir des modes d’électricité et de chauffage bas carbone

  • Bien isoler son logement


La coopération

Les efforts individuels sont indispensables.

Mais, pour avoir un réel impact, tous les leviers doivent être activés :

  • Les individus à travers leurs choix de consommation

  • La culture via la modification de nos valeurs et normes sociales

  • Les entreprises et leurs investissements

  • Les institutions à l’origine des actions politiques

  • Et les changements d’infrastructure


La conclusion du rapport ?

« Il nous reste 3 ans pour conserver un monde viable. »

Il est encore temps d’agir.

Ensemble.

Chacun à son échelle.